Faits divers La police de Knightdale, en Caroline du Nord, aux Etats-Unis a fait une macabre découverte en début de semaine. Ils ont été témoin d'une scène de crime tout aussi dérangeante que l'histoire qui se cache derrière.

Steven Pladl, un Américain de 45 ans, a tué sa fille, Katie Pladl, l'enfant qu'il a eu avec elle, ainsi que le père adoptif de Katie. L'homme, au cœur de ce cas d'inceste, s'est ensuite donné la mort.

Cette tragique histoire prend racine dans les années 90. Peu après la naissance de Katie, Steven Pladl et sa femme Alyssa décident de ne pas la garder et préfèrent la faire adopter.

En 2016, Katie, alors majeure, souhaite retrouver ses parents biologiques. Après les avoir contactés via les réseaux sociaux, ils acceptent qu'elles s'installer chez eux, en Virginie. Des retrouvailles qui se sont rapidement transformées en histoire d'amour entre la jeune femme et son père.

En 2017, Alyssa, qui avait alors quitté son mari et le domicile familial, apprend que Katie est enceinte de Steven. "Je n'ai pas de mots pour exprimer le sensation de trahison et de dégoût qui m'envahit", déclarait Alyssa au Daily Mail en février.

Le couple incestueux, après s'être marié, a été arrêté le 27 janvier et accusé d'adultère et de contribution à la délinquance. Bennett, leur petit garçon, était alors âgé de quatre mois.

Cette semaine, l'histoire d'amour incestueuse a pris fin lorsque Steven Pladl a tué son fils de sept mois, Katie et Anthony Fusco, son père adoptif, avec qui elle vivait depuis leur arrestation.

La police a confirmé que Steven Pladl était bel et bien l'auteur de ce double meurtre, qu'il était suspecté du meurtre de son fils, et qu'il s'était ensuite donné la mort peu après son massacre.