Faits divers Un accident de camion sur dix dans notre pays implique un poids lourd hollandais.

Aujourd’hui, c’est le triste anniversaire des 20 ans de l’accident le plus important de l’histoire belge. Plus de 200 véhicules impliqués dans le gigantesque carambolage de l’E 17. En cause : le brouillard, une vitesse excessive et la présence de poids lourds.

Cette semaine encore, de nombreux accidents impliquant des camions ont émaillé l’actualité, donnant l’impression d’un phénomène croissant chez nous.

Pourtant, la réalité est tout autre.

En huit ans, le nombre d’accidents corporels avec un poids lourd a baissé de plus de 25 %. Les accidents avec des camions ont fortement diminué en Belgique, passant de 3.237 en 2006 à 2.443 en 2014. Et les neuf premiers mois de 2015 ont enregistré une baisse encore plus impressionnante du nombre de victimes.

L’IBSR (Institut belge pour la sécurité routière) enregistre une baisse de 35 % du nombre de tués sur place par rapport aux 9 premiers mois de 2014.

Cependant, les premiers mois de 2014 avaient été particulièrement meurtriers.

Contrairement à ce qu’on imagine, la majorité des accidents corporels (provoquant au moins des blessures sur un usager) se produisent hors autoroute. En 2014, 964 accidents se sont produits sur autoroute, et 1.479 ont eu lieu hors autoroute.

Notre pays étant un carrefour routier important, le nombre de camions sillonnant nos infrastructures est plus élevé que la moyenne européenne. Le risque de mourir suite à un accident avec un camion est donc plus élevé chez nous que chez nos voisins. Selon les statistiques de l’Erso (Observatoire européen de la sécurité routière), la Belgique voit chaque année 9 personnes mourir par million d’habitants à cause de ce type d’accrochage. Par comparaison, la France est à 7,1 décès par million d’habitants et les Pays-Bas à 4,9. Cependant, notre pays reste loin des records, détenus tristement par la Bulgarie, avec 24,6 morts par million d’habitants suite à un carambolage avec un camion, la Slovaquie, à 19,6 et la Pologne à 19,4.

Dans plus des deux tiers des accidents, ce sont des poids lourds immatriculés en Belgique qui sont impliqués.

Pour le reste des accidents, ce sont essentiellement des camions immatriculés aux Pays-Bas pris dans les accidents. Ils représentent près de 10 % des accidents de camions en Belgique.


La distance de sécurité moins bien respectée dans le brouillard

Entre 10 et 20 personnes meurent, chaque année, dans des accidents qui ont lieu alors que la visibilité est réduite à moins de 100 mètres. Le risque d’accident par temps de brouillard est deux fois plus élevé que dans des conditions de visibilité normales.

Bien souvent, la distance de sécurité entre les véhicules laisse aussi à désirer. C’est la cause majeure des accidents dans ces conditions. Paradoxalement, le pourcentage de conducteurs qui ne respectent pas la distance de sécurité a tendance à augmenter en cas de brouillard, alors que la visibilité diminue !

La cause de ce comportement est ce qu’on appelle le phénomène de l’aspirateur. Lorsque la brume est épaisse et que la visibilité tombe à moins de 100 mètres, l’automobiliste perd ses repères dans l’environnement routier. Une certaine angoisse peut alors l’envahir. Pour ne pas être perdu et continuer à distinguer les feux du véhicule qui le précède, l’automobiliste aura tendance à s’en rapprocher. D’une part, le véhicule qui suit a tendance à accélérer pour ne pas perdre de vue celui qui est devant. D’autre part, l’automobiliste qui voit se rapprocher un véhicule derrière lui, aura tendance à accélérer de peur d’être heurté par l’arrière.