Faits divers

Même race, même âge, même passeport, même endroit, même jour de décès…

GREZ-DOICEAU Loin de nous l’idée de nous montrer insistants. Dans votre DH d’hier, lorsque Michel témoignait pour nous faire part de sa mésaventure vécue suite à l’achat d’un petit chiot berger allemand au Coup de patte , élevage commerçant situé dans le Brabant wallon, nous n’avions pas d’autre intention que de mettre en exergue un problème de société de plus en plus inquiétant : l’inondation du marché animalier par des chiots venus des pays de l’Est (République tchèque, Slovaquie, Slovénie,…).

La petite femelle, prénommée Tara, dont il avait fait l’acquisition samedi, était issue de ces contrées. Adoptée samedi, elle est morte… dimanche.

Dans le rapport dressé par le vétérinaire de Michel, il était fait état de muscles atrophiés et de poids anormalement faible pour un chiot de deux mois et demi. Nous avions donné la parole au Coup de patte , qui ne niait pas la provenance de chiots d’Europe de l’Est, mais nous expliquait leur légitimité, soulignant qu’ils ne travaillaient, “avec le plus grand soin” , “qu’avec des importateurs agréés par la loi belge” et que la mésaventure de Michel était “très triste” , mais que, “malheureusement, ça arrive, même si c’est rarissime”.

Pas si “rarissime” que ça, semble-t-il… Hier après midi, Maïté Penesse, 23 ans, de Saint-Marc, nous contacte. Elle revient du Coup de patte . Elle y avait acheté un petit berger allemand mâle, qu’elle avait fait livrer chez elle jeudi dernier par l’éleveur commerçant, “pour faire plaisir à mon compagnon, pour sa Fête des pères” . 2 mois et demi. “Tout allait bien. Durant… deux heures.”

Exactement comme Tara, la chienne de Michel, “Black dépérit à vue d’œil” . “Craintif, il mange très peu, vomit beaucoup. Il est mort dimanche.” Le même jour que Tara . “D’une gastro-entérite fulgurante.” Idem. Même lieu de délivrance du passeport. Voilà qui commence à faire beaucoup de coïncidences…

“Le coup de patte m’a remboursé le chien sans rechigner. Comme s’ils avaient l’habitude de la procédure. Je n’ai découvert votre article qu’à mon retour à la maison. Si j’avais su… Je suis estomaquée.” À la demande de Maïté, la jeune dame est entrée en contact avec Michel.



© La Dernière Heure 2012