Faits divers

L'incident n'a heureusement pas fait de victimes.

L'accident survenu lundi midi entre un train de chantier et un train de voyageurs a fait 16 blessés légers, a indiqué le bourgmestre de Linkebeek, Damien Thiéry. La collision a eu lieu à la limite entre les communes de Linkebeek et d'Uccle, sur la ligne Bruxelles-Nivelles. "Vu la rapidité d'intervention et l'efficacité des secours, il a été décidé de ne pas déclencher le plan catastrophe", a-t-il précisé. Le train de voyageurs transportait 41 passagers au total. Les 16 blessés ont été conduits vers trois hôpitaux (Erasme, l'hôpital de Hal et l'hôpital Sainte-Elisabeth d'Uccle). Un seul d'entre eux a dû être évacué en civière. Les derniers passagers blessés ont été évacués vers 15h30.

Les autres voyageurs du train qui reliait Braine-l'Alleud à Alost ont été conduits à la gare du Midi via des bus de la Stib. Les dégâts matériels sont eux très limités, selon Infrabel.

La police et l'inspecteur médical arrivés sur place après le sinistre ont estimé qu'il n'était pas nécessaire de déclencher le plan catastrophe. "Les choses se présentent bien, les secours sont arrivés très rapidement sur place", explique M. Thiéry.

Selon les informations dont dispose le bourgmestre, la locomotive du train de travaux a percuté l'arrière du train de passagers à une vitesse réduite lundi vers 13h40 à la limite des territoires de Linkebeek et d'Uccle. Les deux convois circulaient dans la même direction, vers Bruxelles.


La circulation peu à peu rouverte

La circulation des trains a repris sur une voie lundi à partir de 16h10 à hauteur de la gare de Linkebeek, a indiqué la SNCB.

L'autre voie sur laquelle a eu lieu plus tôt dans l'après-midi une légère collision entre un train voyageurs et un train de chantier, était toujours fermée au trafic vers 17h00. Les trains entre Bruxelles et Charleroi circulent à une vitesse limitée à hauteur du lieu de l'accident. Pour les heures de pointe de fin de journée, plusieurs trains P ne circuleront pas entre les deux villes. Les voyageurs peuvent également s'attendre à des suppressions et des retards pour les trains se rendant à Anvers.

La gare de Linkebeek n'était pas desservie vers 17h00.

Des bus relient encore la gare de Bruxelles-Midi à celle de Braine-l'Alleud.


Des problèmes de circulation jusqu'à la fin du service de lundi

Des perturbations demeuraient toujours lundi soir vers 20H30 sur l'axe reliant Charleroi à Anvers en passant par Bruxelles à la suite de l'accident survenu lundi midi à Linkebeek. Ces problèmes devraient persister jusqu'à la fin du service de lundi soir selon Thomas Baeken, porte-parole du gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire Infrabel. Il s'attend néanmoins à ce que les deux voies concernées par l'incident soient libres mardi matin, ce qui permettrait aux heures de pointe de se dérouler sans anicroche.

Le train de chantier et le train de voyageurs qui se sont percutés sont toujours sur les lieux de l'accident, l'enquête étant toujours en cours. Une fois que toutes les constatations auront été effectuées, les deux véhicules seront déplacés.


Des retards d'une demi-heure en direction d'Anvers et de Charleroi

Les trains sur la ligne 124 (Charleroi-Anvers) roulaient avec une demi-heure de retard lundi en fin de journée, à la suite de la collision impliquant une locomotive de chantier et un train de voyageurs, survenue plus tôt dans l'après-midi à proximité de la gare de Linkebeek. A hauteur de Linkebeek, les trains roulent à une vitesse limitée sur un tronçon d'1,8 kilomètre.

Des enquêteurs étaient en effet encore présents sur les lieux de l'accident dont la cause précise reste à déterminer. Un problème d'adhérence serait à l'origine de la collision, les conditions météorologiques du jour (pluie, vent et feuilles mortes) étant favorables à ce genre d'incident.

Le train de chantier impliqué est équipé du nouveau système de freinage TBL 1-plus. "Une balise se trouve dans les voies à 300 mètres de chaque signal rouge", explique un porte-parole d'Infrabel. "Si le signal est rouge et qu'un convoi franchit la balise à plus de 40 km/h, le freinage d'urgence se met automatiquement en action."