Faits divers

M'bark A, 31 ans, a comparu détenu devant le tribunal correctionnel pour entendre sa condamnation à 8 ans de prison pour sa deuxième tentative de meurtre sur la mère de son enfant. D'origine française, l'homme a déjà un casier judiciaire dans ce pays pour des faits de violence conjugale. En Belgique, il a fait la connaissance d'une jeune fille. Alors que cette dernière était enceinte de ses oeuvres, il n'a pas hésité à la jeter au milieu de la circulation sur une route fréquentée ! Tombée à genoux au milieu des voitures, elle a bien failli se faire écraser. Elle a été sauvée par un conducteur. 

Pendant ce temps, M'bark se rendait au domicile de la jeune fille pour lui voler des effets. Il l'a ensuite harcelée avec le GSM d'une autre conquête... Condamné à 12 mois pour ces faits, il était bien décidé à ne pas laisser vivre tranquillement la jeune fille. Il a profité du fait qu'elle n'avait pas enlevé la localisation de son GSM lors de l'envoi d'une vidéo de son enfant pour découvrir ou elle vivait. Le 11 juillet dernier, il a attendu devant son nouveau domicile. La victime a mis son bambin dans le siège enfant de la voiture. M'bark l'a alors suivie en voiture pendant près de 2h alors que leur enfant se trouvait à l'arrière. De peur, la jeune fille appelé des amis. Ces derniers ont tenté, sans succès, de dissuader M'bark de s'en prendre à celle-ci. 

M'bark, armé d'un marteau, a brisé la vitre conducteur de la voiture. Dans ce mouvement, il lui a déjà porté un premier coup de marteau à la tête. Lorsque la jeune fille a tenté de s'enfuir, il l'a poursuivie puis a continué à la frapper. Alors qu'elle se trouvait au sol, il a continué à la frapper. En tout, il lui a porté pas moins de 16 coups de marteau, dont 4 à la tête. Après ces faits, M'bark, dont les attaches familiales se trouvent en France, a tenté de prendre la fuite dans ce pays. Tout en se ventant qu'il allait terminer le « travail »... Les services de police ont réussi à l'intercepter non loin de la frontière alors qu'il buvait tranquillement un café en possession du GSM de sa victime. Lors de la première audience, M'bark a nié avoir voulu la tuer et a tenté de minimiser le nombre de coups de marteau portés à la victime. Le tribunal n'a pas retenu la préméditation mais bien la tentative de meurtre. M'bark vient d'écoper de 8 ans de prison ferme.