Condamnés à deux ans avec sursis pour avoir vendu leur bébé

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

L'enfant séjourne actuellement dans une famille d'accueil en Flandre

GAND Le ministère public a requis, lundi, devant le tribunal correctionnel de Gand, une peine de deux ans de prison avec sursis à l'encontre des parents du bébé vendu en 2008 à un couple néerlandais.

Six mois avec sursis ont été requis contre la grand-mère, qui était au courant de la vente, d'après le ministère public. Le bébé a été inscrit sur les registres de l'Etat civil le 7 juillet 2008, peu après sa naissance à Gand, comme enfant d'un couple néerlandais. L'enfant a été acheté pour 7.500 euros par le couple néerlandais.

Ce dernier a été condamné l'an dernier par le tribunal de Zwolle (Pays-Bas) à une peine de 8 mois avec sursis.

Les parents biologiques et la grand-mère comparaissent actuellement devant le tribunal correctionnel de Gand pour "supposition d'enfant" (le fait de faire passer un enfant pour le sien), faux en écriture, traitement dégradant et abandon d'enfant dans un état nécessiteux.

Les parents biologiques doivent être plus sévèrement condamnés que les parents demandeurs néerlandais, considère le ministère public. Selon ce dernier, l'enfant ne représentait pour les parents biologiques qu'un moyen commercial pour sortir des dettes auxquelles ils faisaient face.

La défense des prévenus a plaidé une peine de travail. "Le montant de 7.500 euros était symbolique. La mère voulait juste une bonne famille pour l'enfant", a expliqué l'avocate. "Nous le regrettons mais nous ne pouvons revenir en arrière", a déclaré le père.

L'enfant séjourne actuellement dans une famille d'accueil en Flandre.
Jugement le 14 mai.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner