Faits divers L’ASBL a écopé d’une amende de 12.000 euros devant le tribunal

La Ligue royale belge pour la protection des Oiseaux se félicite du jugement du tribunal de Première Instance de Liège qui a condamné l’association gestionnaire du château de Harzé responsable de la destruction de dizaines de nids d’hirondelles.

Le juge a condamné l’association à une amende de 12.000 euros dont 2.400 euros ferme. "Malgré la protection des hirondelles, des destructions inconsidérées et illégales de leurs nids ont lieu chaque année en pleine période de reproduction, s’indignent les membres de la Ligue. Heureusement, un tournant décisif dans la protection de cette espèce vient de voir le jour. La Ligue espère que cette condamnation servira d’exemple dissuasif et donnera le signal de sanctions plus lourdes contre les atteintes à la faune sauvage."

En 2017, des dizaines de nids d’hirondelles ont été détruits sur la façade du château de Harzé. La Ligue royale belge pour la protection des Oiseaux a porté plainte. Il y a peu, une quinzaine de nids d’hirondelles qui se trouvaient sur la façade de l’hôtel de ville de Verviers ainsi que sur celle d’un café à Lambermont ont également été détruits. "Il est sidérant de constater que les acteurs de ces destructions tantôt ignorent, tantôt dédaignent le déclin désastreux des populations d’hirondelles. Nous rappelons que plusieurs mesures permettent de respecter une cohabitation harmonieuse."

Pour les membres de la Ligue, il y a une nécessité urgente de poursuivre et condamner sévèrement ces infractions pour protéger cette espèce en déclin.