Faits divers Son corps a été retrouvé en Meuse. Cinq personnes dont un mineur sont arrêtées

Valentin Vermeesh qui était porté disparu depuis le 25 mars a été tué. Le corps du jeune homme de 18 ans a été retrouvé par des promeneurs vendredi soir. Ces derniers ont vu un corps en Meuse à Statte et ont alerté la police.

Directement, quand le corps sans vie de Valentin a été découvert, les enquêteurs ont su que l’affaire revêtait un caractère criminel.

Alors que le parquet se refuse à tout commentaire dans ce dossier qui a d’ailleurs directement été mis à l’instruction, on apprend à bonne source que le jeune homme avait les mains attachées.

L’enquête a très vite permis de remonter la piste de suspects. Lundi matin, on apprenait que cinq personnes avaient été arrêtées dans le cadre de l’affaire. Parmi elles, il y a un mineur qui a été présenté à un juge de la jeunesse. Les quatre individus majeurs ont tous été placés sous mandat d’arrêt.

En l’absence de communication officielle du parquet, on ignore à ce stade si ces cinq personnes sont en aveux sur les faits, quelle est l’implication présumée de chacune et les raisons pour lesquelles Valentin a été tué avant que son corps soit lesté en Meuse.

Tout au plus sait-on, à ce stade, que Valentin était un jeune homme un peu marginal qui fréquentait le quartier du Batta à Huy où vit sa grand-mère chez qui il logeait fréquemment. Dans ce quartier, le jeune Wanzois aurait pu être amené à rencontrer des toxicomanes.

Dès le début de l’enquête , la piste criminelle avait été envisagée mais elle n’était pas préférée aux autres pistes. Les enquêteurs avaient également suivi la piste accidentelle car le vélo du jeune homme avait été retrouvé en bord de Meuse. Il n’était donc pas exclu qu’il ait été victime d’une chute. Début de la semaine dernière, la Meuse avait d’ailleurs été sondée en vain non loin de l’endroit où la macabre découverte a été faite vendredi.

Les enquêteurs avaient aussi envisagé un temps que Valentin se trouvait à Charleroi en compagnie d’un ami qui était lui aussi injoignable.

Hélas, la découverte de vendredi enlève tout espoir à la famille du jeune homme.

Reste qu’à l’heure actuelle, on ne connaît pas encore de quelle manière la vie a été ôtée au jeune homme.