Faits divers

Elle avait apprisà ses enfants à nager parce qu'elle pressentait un drame

NAMUR Pour Ariane, tout a basculé le samedi 5 septembre à 17h, alors que ses deux enfants Sven et Romy sont en voiture avec leur père. Depuis, elle veut savoir ce qui s'est réellement passé ce jour-là et, surtout, pourquoi les deux enfants ont été retrouvés avec un taux anormal de méthanol dans leur corps.` Je n'ai jamais cru à la thèse de l'accident. Sur les lieux de la sortie de route, il n'y avait pas de trace de freinage et les circonstances n'étaient vraiment pas claires.´

Quelques jours avant, le 10 août 1998, elle avait envoyé une lettre à son avocat pour lui demander le divorce; elle estimait alors `Olivier, irresponsable et immature, et incapable de se conduire en bon père de famille´. Elle demandait que l'autorité parentale lui soit retirée. Elle sentait un danger depuis que Romy lui avait dit: ` J'irai chercher le fusil de mon papa et je le tuerai.´

Sa démarche n'avait pu cependant aboutir. Un comble pour elle qui avait lutté au départ pour que son mari puisse voir les enfants, malgré qu'il ait levé plus d'une fois la main sur elle.

Enfin, une bonne nouvelle

Ariane est plus sereine depuis quelques jours: ` Cette issue positive, c'est l'aboutissement d'une lutte sans relâche avec mes parents et les avocats. Il m'avait prévenu qu'il allait leur faire du mal. J'avais pris les devants en inscrivant mes deux enfants à des cours de natation. Sven avait tellement bien suivi les cours que, dès la sixième leçon, il avait acquis un bon niveau. Nous avions même été tous trois à la piscine pour nous inscrire ensemble, le jeudi 3 septembre.´

Prévoyante et attentionnée pour ses enfants, Ariane vit à présent entourée de sa famille et a complètement repris pied dans sa vie professionnelle à Namur, au ministère de l'Equipement et du Travail.

Ses enfants ne sont jamais loin d'elle: ` J'y pense très souvent. Sven allait avoir son anniversaire le 21 novembre. En plus, avec l'aboutissement du dossier et la période de la Toussaint, les souvenirs se bousculent.´

Elle va souvent se recueillir sur leur tombe. Une sépulture qui n'a pas encore pu recevoir la belle dalle que veulent lui offrir les grands-parents et Ariane.

En effet, n'étant pas encore légalement divorcée, la sépulture des enfants doit avoir l'accord du père

Un divorce qui traîne en longueur à force de procédures introduites par la partie adverse.