Couvert durant sept ans par son certificat médical

Gaëtan Vanhove Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Heureusement pour le patient, les sorties lui sont autorisées...

CHARLEROI Le président du CPAS de Charleroi faisant fonction, Thomas Salden, a certainement dû écarquiller les yeux en tombant hier sur un document peu banal : un certificat couvrant un patient carolo sur une période de 2.669 jours, soit, si l’on convertit, de sept ans…

Le président du CPAS de Charleroi ? Un certificat ? Eh oui, par rapport aux CPAS, les bénéficiaires d’une aide sociale sont tenus d’être disponibles pour le marché de l’emploi. En tout cas, ceux qui peuvent se targuer d’être en bonne santé. Les autres ont le droit de présenter un certificat médical. Entre les deux catégories, quelques-uns, comme souvent, tentent de ruser en profitant des services de médecins parfois peu scrupuleux même s’ils sont en parfaite forme. “Je ne sais pas s’il s’agit d’un cas de fraude cette fois”, affirme Thomas Salden, “mais c’est vrai que nous avons des soupçons. La période d’indisponibilité prétendue est importante. Et puis, il est spécifié sur le certificat que les sorties sont autorisées pour le patient. À aucun endroit du document, il n’est en outre indiqué ce dont souffrirait la personne. Tout cela nous étonne. Nous avons donc décidé de prévenir l’ordre des médecins et de lui envoyer le dossier. À lui de trancher désormais .”

Pour débusquer ce genre de fraudes et les erreurs inhérentes à des retards de déclaration, le CPAS de Charleroi a mis sur pied voici quelques mois une cellule de six personnes.

Son rôle ? Croiser les données de la banque carrefour de la Sécurité sociale et relever ainsi les erreurs, les incohérences. “Ce ne sont pas que des fraudes, précise-t-on du côté du CPAS. Il y a aussi tout ce qui relève de chevauchements. Lorsque quelqu’un trouve un emploi, il ne le mentionne pas forcément dans le mois. Il faut alors récupérer le trop-perçu puisque, entre-temps, le CPAS a continué à verser l’allocation.”

La cellule a déjà permis de rapatrier pas mal d’argent vers le CPAS. Combien ? Aucune somme n’a pour l’heure encore été avancée.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner