Faits divers En vidéo, l’ancien "punk de la champignonnière" confie un témoignage vieux de 34 ans.

"Trois-quatre jours après, on m’a amené un premier punk. Alain Lenglet venait d’avouer qu’il était présent dans la champignonnière au moment des faits. Quand je lui demande s’il confirme ses déclarations faites à la PJ, il (Lenglet) ne subit aucune contrainte. C’est toujours ma conviction aujourd’hui qu’il était présent sur les lieux."

C’est ce que l’ancien juge Eloy confiait jeudi passé. Aujourd’hui à la retraite, Michel Eloy fut, entre 1984 et 1986, le premier juge d’instruction du crime de la champignonnière.

34 ans après, l’ex-punk de la champignonnière Alain Lenglet est devant nous. Pour tout réfuter : "Ce juge, dit-il , a visiblement oublié qu’il a admis par la suite qu’il m’avait placé sous mandat d’arrêt par erreur !"

Lenglet a surtout d’autres choses à balancer. Et ses souvenirs sont excellents. Surtout quand il se met à parler d’un autre ancien punk qu’il a fort bien connu, qui est toujours vivant et qui l’intrigue parce que, dit-il, "ce Serge Braeckman, il est vraiment devenu très spécial".

(...)