Faits divers

Les passagers arrêtés avec des bolletas transportent environ 100.000 euros de drogue dans leur estomac

ZAVENTEM Depuis le début de cette année 2010 et jusqu’à ce mardi 25 mai, la police judiciaire fédérale section Airport a déjà arrêté 15 avaleurs à l’aéroport de Bruxelles.

L’an dernier, l’équipe du commissaire-divisionnaire Tony Verachtert avait interpellé 30 passagers avec des bolletas dans le ventre.

Les policiers les surnomment les slikkers (avaleurs en néerlandais). Ce sont ces hommes et femmes qui pour une somme d’argent marginale à côté de celle que représente la valeur de la marchandise qu’ils transportent risquent leur vie en ingurgitant des boulettes de drogue, qu’ils stockent dans leur estomac, le temps d’un trajet en avion. Une cachette qui peut leur être fatale à tout moment. Il suffit qu’une des boulettes se déchire pour qu’ils en meurent.

Avaler ces fameuses bolletas nécessite également une longue préparation de 48 heures pendant lesquelles, ces slikkers se privent de nourriture.

Mais avant de vous détailler ci-dessous leurs méthodes assez effrayantes, revenons-en d’abord aux quantités de drogue saisies l’an dernier à l’aéroport de Zaventem. “En 2009, nous avons traité 89 dossiers stupéfiants. Nous avons également effectué cinq saisies à l’étranger sur base de dossiers belges. Parmi ces dossiers, nous avons interpellé 30 avaleurs. Nous avons effectué 34 saisies dans des bagages, trois dans des bagages à main et cinq sur les corps des passagers. Nous avons réalisé 76 saisies de cocaïne représentant au total 451 kg et deux saisies d’héroïne pour une valeur totale de 4 kg. Nous avons arrêté au total 84 personnes dont 69 trafiquants de drogue, cinq qui attendaient ces trafiquants, quatre accompagnateurs et six autres personnes également concernées par le trafic”, nous dévoile en primeur le commissaire-divisionnaire Tony Verachtert.

Pour ce qui est des avaleurs, autrement dit les slikkers, sur les 30 arrêtés l’an dernier, 17 avaient la nationalité hollandaise. Suivent les nationalités française, italienne, bulgare,…

Cette année, parmi les 15 slikkers coincés par l’équipe de Tony Verachtert, on retrouve également en majorité des Hollandais mais aussi un Belge.

Autant de passagers en provenance principalement de République dominicaine. Là-bas, les organisations criminelles les isolent dans des habitations où la préparation de leur voyage prend des heures, comme nous le détaille Tony Verachtert ci-dessous.



© La Dernière Heure 2010