Faits divers

Elément troublant supplémentaire dans la disparition de la fillette


ROTSELAAR Selon nos infos, des coupures de presse se rapportant à la disparition le 26 février 1991 à Leefdaal, près de Louvain, de Nathalie Geijsbregts, ont été trouvées au domicile de M. Hugo Natens, l’infirmier de 48 ans inculpé dimanche soir à Louvain de l’enlèvement de la jeune fille de dix ans. L’élément, qui s’ajoute à d’autres, explique l’ampleur des recherches menées depuis le week-end et lundi à l’adresse du suspect, une propriété boisée et assez isolée chaussée de Wezemaal 133 à Rotselaar.

Hier soir cependant, la décision était prise de suspendre provisoirement les recherches. Aucun élément nouveau concluant n’a été trouvé lundi.

Hugo Natens n’était pas connu de la justice. En aveux sur le fait d’avoir consulté et téléchargé certains sites pédopornographiques, il nie toute implication directe ou lointaine dans l’enlèvement de Nathalie. Mais il offre une description physique qui n’est pas sans évoquer celle d’un suspect décrit en début d’enquête par le seul témoin de la disparition de la jeune fille.

À l’époque, Natens travaillait à l’institut psychiatrique de Lovenjoel, établissement qui n’est pas très éloigné de l’école Ave Regina, 1 Kleine Park à Lovenjoel, que fréquentait Nathalie. Selon des infos du weed-end, mais que les voisins ne confirment pas, il possédait en 1991 une voiture grise – peut-être Renault – dont le look peut correspondre à un véhicule – peut-être Toyota – de même couleur, décrit par un témoin. En tout cas, Natens a changé de véhicule en 1993 et roule depuis lors avec la même VW Passat.

Dernier élément, sans doute le plus troublant, en défaveur du suspect : il a pu être vérifié que le 26 février 1991, l’infirmier ne s’est pas présenté sur son lieu de travail. Précision essentielle : c’était imprévu et Hugo aurait avancé le lendemain des explications qui n’en étaient pas vraiment.Pour autant, ni sa famille ni les voisins ne le croient capable d’un tel acte; pour tous Hugo est innocent, victime de conclusions hâtives.

C’était l’avis unanime et puis… beaucoup ont quand même été surpris de constater que la protection civile avait trouvé dans le grenier plusieurs milliers (!) de cannettes vides de bière (souvent pliées de la même façon) et d’alcool, de l’ordre de 5 à 6 mètres cube, l’équivalent plein d’un container. De quoi révéler une personnalité insoupçonnée ? Avec bien des mystères ? Si les fouilles sont interrompues, les auditions vont reprendre. Hugo, qui est présumé innocent, comparait vendredi devant la chambre du conseil.