Faits divers Durant la nuit du réveillon de nouvel an, des malfrats ont fouillé toute la maison du procureur du Roi

ANDERLECHT Les cambrioleurs qui se sont attaqués à une maison d'Anderlecht ont bien du culot... puisqu'ils sont entrés par effraction dans la maison du procureur du Roi, Benoît Dejemeppe!
Culottés, ils se sont donc attaqués non seulement à l'homme qui est à la tête du parquet de Bruxelles, mais, en plus, ils ont choisi de commettre leur méfait le soir du réveillon du nouvel an.
Selon les renseignements, les malfaiteurs sont entrés par effraction dans l'habitation située sur la commune d'Anderlecht. Par discrétion, nous ne donnerons pas l'adresse précise. `Ils sont entrés par une fenêtre. Mais ils ne l'ont pas cassée´, nous précise-t-on. Ce qui laisse supposer que les malfrats ne sont pas des amateurs. Mais savaient-ils pour autant qu'ils visitaient l'habitation de Benoît Dejemeppe, chef du ministère public, chargé de faire appliquer la loi? Si c'est le cas, ils sont bien gonflés!
Lors du cambriolage, la maison était vide. Le procureur était en vacances en Suisse. Sa fille fêtait le réveillon de la St-Sylvestre à l'extérieur, chez des amis.
Les cambrioleurs ont donc eu l'occasion d'agir en toute impunité. Du moins pendant un certain temps... jusqu'à ce que les voisins s'aperçoivent que des intrus se trouvaient dans la maison.
Immédiatement, la fille du procureur a été avisée de la situation. Quelques instants plus tard, de retour à son domicile, c'est elle qui s'est rendu compte de l'ampleur du préjudice: toute la maison avait été fouillée de fond en comble. Pas une seule pièce n'avait été épargnée, selon nos renseignements.
Qu'ont-ils emporté? `Divers objets. Ils n'ont pris que ce qu'ils pouvaient emporter dans un sac.´ Soit des bijoux, un lecteur DVD,...
Le laboratoire de l'ex-police judiciaire a été avisé et devait se rendre sur les lieux afin d'y relever d'éventuels indices...