Faits divers Elle flashera les automobilistes en excès de vitesse à leur insu depuis une Peugeot.

C’est une première dans l’histoire des radars. À partir de ce lundi dans l’Eure en France, des chauffeurs privés vont sillonner la région à bord d’un véhicule (de la marque Peugeot 308) muni d’un radar indétectable et flasheront les automobilistes à leur insu.

C’est le journal Le Parisien qui a révélé cette information et qui a pu embarquer dans un des véhicules pour tester et voir de plus près la mise en place de cette nouvelle arme anti-excès de vitesse de la sécurité routière française auprès d’un chauffeur employé par une société privée. Via un système intégré, la voiture comprend qu’elle roule en agglomération où la vitesse est limitée à 50 km/h et le radar installé sous la plaque d’immatriculation flashe alors automatiquement les véhicules qui la dépassent un peu (trop) vite.

Et l’objectif est de déployer ce dispositif dans toute la France d’ici 2020, rapporte Le Parisien. Le but est aussi de remplacer les 338 radars embarqués "ancienne génération". La sécurité routière française prévoit un petit rab (jusqu’à 440 radars avec chauffeur) de manière à avoir toujours autant de moyens de contrôle sur les routes parce qu’avec des voitures qui doivent rouler 150.000 km par an, la maintenance de la flotte va être un vrai enjeu.

Et alors que les véhicules-radars conduits par des gendarmes circulent en moyenne une heure trente par jour, la sécurité routière prévoit que ce sera huit heures pour les nouveaux modèles.