Faits divers Au centre Fedasil Petit-Château à Bruxelles, des petits travaux payés plutôt chichement

Les réfugiés du Petit-Château qui l’acceptent sont invités à mettre la main à la pâte et participer à l’entretien intra muros des bâtiments. Ils y effectuent des "petits travaux" pour lesquels ils sont rémunérés. Ce qui surprend, c’est le montant de la rémunération : 120 euros par mois.

Vite informés des prix pratiqués, n’ont-ils pas alors le sentiment d’être "exploités" ? "Ai-je le choix ?", répond l’un d’eux, qui apporte son témoignage.

(...)