Faits divers Des fraudeurs se sont fait passer pour la mutualité socialiste.

Les cas de phishing ne sont pas rares. Des fraudeurs tentent, par mail ou téléphone, d’obtenir des informations privées et financières dans le but de les voler ou usurper leur identité.

Solidaris a été mise au courant de certaines plaintes. "Il s’agit d’un cas d’hameçonnage assez classique, si ce n’est que le correspondant usurpe cette fois l’identité de Solidaris ou de l’assurance maladie, en comptant vraisemblablement sur le haut taux de confiance qu’inspirent les mutualités", déplore-t-on du côté des mutualités socialistes.

"Six personnes nous ont signalé avoir été contactées (5 par téléphone, une par courriel) par un individu se présentant comme délégué de Solidaris (au téléphone) ou de Votre Assurance Maladie (par courriel), qui leur annonce un remboursement relativement important (plusieurs centaines d’euros) et leur demande de lui communiquer leur numéro de compte bancaire et leur code personnel", explique Bruno Deblander, directeur de la communication de l’Union nationale des mutualités socialistes.

Il poursuit, indiquant que certains affiliés ont été victimes de cette arnaque : "Une de ces personnes a malheureusement été abusée, et son compte bancaire a été délesté de plusieurs milliers d’euros."

Du côté de Solidaris, on invite les affiliés à la plus grande prudence. "Les mutualités ne demandent jamais de données financières par mail ou par téléphone", poursuit le directeur de la communication. "Elles respectent le secret absolu du code personnel, qu’il ne faut bien entendu jamais communiquer. Solidaris engage ses affiliés à dénoncer à la police les faits dont ils ont été victimes, même s’il s’agit d’une simple tentative."

Dans un communiqué, Solidaris indique avoir "entamé une procédure judiciaire pour faire cesser ces agissements, à laquelle les victimes pourront se joindre. Les personnes concernées peuvent contacter leur mutualité, qui les conseillera et les guidera dans leurs démarches".