Des millions d'euros confisqués pour des fraudes à l'armée

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Des peines avec sursis de 5 ans à 12 mois de prison ont été prononcées

BRUXELLES Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mercredi, près d'une trentaine de militaires et d'entrepreneurs privés pour des fraudes commises au sein de l'armée belge.

Des peines avec sursis de 5 ans à 12 mois de prison ont été prononcées, ainsi que des amendes jusqu'à 55.000 euros et surtout des confiscations pour un total d'un peu plus d'une dizaine de millions d'euros. Une trentaine de personnes, entrepreneurs privés et militaires, étaient prévenus de faux, usage de faux et détournements au préjudice de la Défense, entre 1995 et 2006.

La plupart des prévenus ont été condamnés. Seules trois sociétés ont été acquittées, trois personnes ont bénéficié de l'extinction de l'action publique après avoir remboursé, au cours de la procédure, les préjudiciés, et enfin deux personnes ont bénéficié d'une suspension du prononcé.

Les deux principaux prévenus, les ex-commandants Luc Allard et Baudouin Deru ont écopé de 5 ans de prison avec sursis, de 55.000 euros d'amende, de l'interdiction de certains droits civiques et de confiscations de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Ces deux officiers, entre autres, avaient accepté des commissions de certains entrepreneurs privés pour que l'armée règle des factures sans que le matériel soit pour autant livré.

Mais aussi, ils avaient commandé du matériel divers aux frais de l'armée pour l'usage personnel de plusieurs de leurs collègues, comme des ordinateurs, des GSM, des téléviseurs, du matériel informatique en tout genre, de l'électroménager, etc.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner