Faits divers

La tension est montée d’un cran dans le milieu criminel ces derniers jours. 

La police judiciaire fédérale (PJF) a mené une opération de très grande envergure dans la région de Mons et du Borinage. Sur demande du juge d’instruction, les descentes de police se sont enchaînées. Parfois, ce sont même près de 50 policiers qui étaient déployés au même endroit.

Les premières perquisitions auraient débuté la semaine dernière dans le Borinage. Le week-end dernier, de nombreuses autres opérations ont également été menées dans la région de Tournai, en lien avec la même affaire et le même réseau. Selon nos informations, ces perquisitions seraient organisées dans le cadre d’un vaste trafic de drogue sur le point d’être démantelé. Mais pas uniquement. Il s’agit de crime organisé. D’autres faits plus graves seraient reprochés aux individus visés par ces descentes policières.

L’opération aurait toutefois pris un tournant décisif cette semaine. Ce mercredi, de nouvelles perquisitions auraient été menées dans le Borinage, notamment à Quiévrain. Ensuite, ce sont au moins trois autres actions qui auraient eu lieu ce jeudi. Toujours selon nos informations, celles-ci se seraient révélées fructueuses. L’opération s’est d’ailleurs achevée ce jeudi après-midi.

Des devoirs complémentaires seraient cependant toujours en cours à l’heure d’écrire ces lignes. Notamment l’interrogation de plusieurs personnes interpellées. Pour ne pas mettre en péril ces devoirs complémentaires et nuire à l’instruction, nous ne détaillerons pas davantage l’opération à ce stade.

Le parquet de Mons, via le procureur du Roi Christian Henry, tiendra un point presse ce vendredi à 10h30 pour faire le bilan de cette vague de perquisitions.