Faits divers

Une peine de probation autonome d'une durée de deux ans a été octroyée, lundi, à un Tournaisien qui s'était masturbé devant neuf personnes âgées.

 Déja condamné et interné durant vingt-trois ans pour avoir commis des attouchements sur des jeunes filles, l'homme prétendait avoir besoin d'un public pour retrouver de la jouissance. Une peine de deux ans de prison ferme a été prononcée à titre subsidiaire. L'homme s'est masturbé devant neuf femmes âgées, hébergées dans des maisons de retraite à Mouscron, Estaimpuis et Péruwelz.

Le 11 mars 2017, une infirmière avait réussi à le prendre en flagrant délit en le filmant avec son smartphone. L'homme a été interpellé plus tard par la police.

Le 20 décembre 2013, le tribunal d'application des peines le libérait à l'essai. Il avait été interné durant vingt-trois ans en défense sociale à Tournai. En 1989, il avait été arrêté après avoir commis des attouchements sur des jeunes filles. Quand il a été interpellé en 2017, le TAP devait se prononcer sur sa libération définitive, une semaine plus tard.

L'homme avait trouvé une compagne mais les relations qu'il avait avec elle ne lui convenaient pas, il avait déclaré qu'il avait besoin d'un public pour l'encourager. Il s'est donc rendu devant des maisons de retraite et il se masturbait derrière la fenêtre de vieilles dames.