Deux F16 sèment la panique en Flandre

Publié le - Mis à jour le

Faits divers

En voulant intercepter un avion civil, les avions militaires ont traversé le mur du son. Plus de peur que de mal...


GAND Les polices locales de la région gantoise ont reçu mardi midi des appels de personnes inquiètes à la suite des conséquences provoquées par le passage du mur du son par deux avions de chasse F16. Ces deux appareils effectuaient une mission d'interception d'un avion civil. A la suite des "bang" provoqués par le passage du mur du son, le central téléphonique 100 de Flandre orientale a reçu des dizaines d'appels mardi après-midi, vers 14h00. Les appels concernaient principalement des petits effets comme la vibration des vitres ou des bourdonnements d'oreille. Aucun dégât important n'a cependant été signalé.

Les deux F16 à l'origine de ces problèmes sont basés à Florennes. Ils avaient reçu l'ordre d'intercepter un avion civil qui ne répondait pas aux communications radio, a expliqué Ingrid Baeck, porte-parole de la Défense.
Ce cas de figure est toujours considéré comme une possible menace. Mais ce n'était pas le cas et le contact a pu être rétabli avec l'avion civil au-dessus de la Mer du Nord, a encore précisé la Défense. La rupture de la communication était tout simplement due à un problème de fréquences radio. L'avion, à destination de l'Angleterre, a pu poursuivre son vol normalement. Un autre cas similaire était déjà arrivé il y a un peu moins de deux ans dans le ciel belge.

© La Dernière Heure 2009

Publicité clickBoxBanner