Faits divers

Deux lettres manuscrites de passagers de première classe du Titanic, écrites sur papier à en-tête de la compagnie maritime et postées juste avant le naufrage en 1912, vont être proposées aux enchères à New York le 16 janvier prochain


NEW YORK "Les lettres de passagers à bord sont très rares, et ce sont les lots les plus demandés en provenance du paquebot", précise Robert Litzenberger, expert en documents autographes pour la maison d'enchères Spink Smythe. M. Litzenberger estime que chacune des deux lettres, qui sont mises en vente par des collectionneurs, devraient trouver acheteur entre 10 et 20.000 dollars.

"Chère Wifey (..) je suis sur ce merveilleux navire avec Paul (..) Au revoir à Whitweek, si Dieu le veut", écrit à son épouse l'un des deux auteurs, Adolphe Saalfeld, président d'une société pharmaceutique, qui survécut au naufrage et mourut en 1926 en Grande-Bretagne.

La seconde lettre, également sur papier à en-tête de la compagnie "White Star Lines", est elle aussi datée du 10 avril 1912 et fut postée à Southampton juste avant le départ du transatlantique. Elle fut envoyée à un collègue à Berlin par George Graham, un responsable commercial de Harriston au Canada, mort dans le naufrage.

"Désolé de ne pas avoir envoyé de télégramme le 1er avril (...) J'espère que tu acceptes mes voeux même s'ils sont un peu tardifs", écrit notamment George Graham. "Quelques heures avant que le paquebot ne heurte un iceberg, Graham envoya un télégramme à sa femme disant qu'il arriverait à New York le mercredi.

Recevant le message mardi matin, quand la nouvelle du naufrage était sur toutes les lèvres, elle pensa par erreur que cela signifiait qu'il était en vie", explique M. Litzenberger. "Quelques jours plus tard elle apprit la découverte du corps de son époux dans l'océan", précise-t-il.

Le naufrage du Titanic dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 a fait quelque 1.500 morts, et environ 700 passagers ont survécu.

© La Dernière Heure 2008