Faits divers En juillet dernier, les enquêteurs du juge D’Haeyer ont fait cette découverte.

Le proxénète Dominique Alderweireld, mieux connu du public sous le pseudonyme de Dodo la Saumure, va pouvoir récupérer plusieurs fusils de chasse saisis l’an passé chez lui à Tournai. C’est en tout cas le souhait de l’intéressé que la police locale de Tournai a contacté à cet effet. "Nous avons chez nous des armes qui vous appartiennent. Vous pourrez les récupérer si vous présentez un permis de chasse en règle", lui annonçait ce policier.

Et Dodo la Saumure , dont on apprend ainsi qu’il a 69 ans et d’autres plaisirs dans l’existence, a répondu qu’il viendrait la semaine prochaine récupérer ces armes qui avaient fortement intrigué les enquêteurs du juge Paul D’Haeyer.

Pourquoi Alderweireld cachait-il un fusil sous son lit ? Que craignait-il ?

Alderweireld s’adonne, depuis des années, à la chasse au gibier. C’est ce qu’il dit. "J’avais une dizaine d’armes quand j’habitais en villa chemin d’Antoing à Tournai. La police les a saisies à l’époque de l’affaire DSK. Entre-temps j’ai cessé de chasser le sanglier : ces bêtes sont trop intelligentes. Mais je continue de tirer le faisan et le perdreau. Je ne possède que des fusils de chasse, pas d’armes de poing. Et pourquoi ce fusil se trouvait-il sous mon lit ?"

"C’est rassurant, on ne sait jamais. Il n’y a pas longtemps, quelqu’un s’est introduit chez moi, en pleine nuit. L’arme qu’on a trouvée sous mon lit, c’est un vieux fusil de calibre 12, je crois un Baikal de fabrication russe. Il n’était pas chargé, mais les cartouches n’étaient pas très loin."

"Ce que je compte en faire ? Peut-être me remettre à la chasse mais la loi belge (loi Onkelinx) est devenue très stricte. Ces armes doivent se trouver hors de portée, dans des armoires fermées. Ou bien j’irai si non les déposer chez ma mère, en France. Ma mère a 91 ans."