Faits divers

Collision avec une auto conduite par une jeune femme de 24 ans et un autre accrochage avec un... sanglier

PARIS Une conductrice de 24 ans a été légèrement blessée samedi en Moselle lors de la collision de son véhicule, sur un passage à niveau, avec un TGV assurant la liaison Strasbourg-Bordeaux, a-t-on appris auprès des gendarmes.

L'accident s'est produit à Landroff, près de Morhange, alors que le TGV circulait à vitesse modérée sur une voie classique. D'après les enquêteurs, la conductrice, apparemment pressée, a délibérément doublé quelques voitures pour s'engager sur le passage à niveau où les barrières étaient baissées en chicane.

Le TGV a percuté l'avant de son véhicule qui a été projeté contre un camion, selon la même source. La jeune femme a été hospitalisée pour faire des radios, mais son état n'inspire pas d'inquiétude.

Les voyageurs du train, qui ont dû être transférés en bus vers une autre gare TGV, ont subi un important retard, selon les gendarmes. Mercredi, dans l'Ain, la collision d'un TGV et d'un camion, également sur un passage à niveau, avait fait un mort et 35 blessés. Le gouvernement avait alors annoncé son intention d'accélérer la suppression des passages à niveau dangereux.

Trente-quatre TGV et Eurostar ont subi samedi dans la soirée des retards allant jusqu'à une heure après qu'un Eurostar Nice-Bruxelles eut heurté un sanglier vers 18 h 45 à hauteur de Moussy (Val-d'Oise), a annoncé la SNCF. "Suite à cet incident, les circulations ont été immédiatement interrompues dans les deux sens sur la ligne à grande vitesse, et ce, durant 40 minutes, le temps nécessaire au mécanicien pour vérifier l'état de la rame" , précise la SNCF dans un communiqué.

Le train endommagé a finalement atteint Bruxelles avec 3 heures 50 minutes de retard, et trente-quatre TGV et Eurostar au total ont enregistré des retards de cinq minutes à une heure.

Le 15 octobre, une trentaine de TGV et d'Eurostar avaient déjà subi jusqu'à deux heures et demie de retard après un choc entre un TGV et un chevreuil.



© La Dernière Heure 2007