Eddy Merckx inculpé

Gilbert Dupont Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Faits divers

L’inculpation a été retardée pour permettre à Merckx de recevoir la Légion d’honneur des mains de Sarkozy

BRUXELLES Le juge d’instruction de Bruxelles, Jean-Claude Van Espen, a inculpé Eddy Merckx dans un dossier de corruption.

L’inculpation du quintuple vainqueur du Tour de France, qui aurait pu intervenir déjà en décembre 2011, a été retardée pour permettre au champion cycliste de recevoir le 15 décembre à Paris la Légion d’honneur des mains de Nicolas Sarkozy.

Eddy Merckx, 66 ans, est inculpé dans le dossier de corruption à la police d’Anderlecht mettant en cause le commissaire Philippe Boucar. Dans un volet séparé de l’OCRC (Office central pour la répression de la corruption), le juge Van Espen a aussi inculpé l’ex-chef de zone commissaire en chef Gérald Noon, le responsable des marchés publics de la zone Midi Alain Godelaine et le comptable spécial de la zone Jos Woumans.

L’instruction porte sur la commande par cette police de plusieurs dizaines de vélos de la marque Eddy Merckx et les dessous de ce marché public. Des malversations sont soupçonnées.

Aussi considéré comme le Monsieur Football de la police d’Anderlecht, Boucar, 52 ans, est soupçonné d’avoir avantagé en 2006 et 2007 le fabricant Eddy Merckx Cycles en informant prématurément Eddy Merckx de l’existence d’un projet de marché de 48 vélos et en lui communiquant les offres de prix déposées par des sociétés concurrentes. Le policier Boucar est soupçonné d’avoir reçu à un prix avantageux un vélo Merckx en carbone, au moment où ces marchés avaient lieu.

Boucar est inculpé de faux, usage, corruption et, dans les marchés publics, d’entrave à la liberté des enchères.

Les vélos devaient équiper la brigade cycliste de la police d’Anderlecht. Il était prévu de les payer sur un budget du Fonds des amendes routières. Il y eut deux livraisons de vélos Merckx.

Selon Boucar, le choix du second en 2007 s’imposait car ne plus acheter des vélos Merckx aurait créé des jalousies parmi les policiers, ceux qui auraient des vélos Merckx et les autres. L’enquête porte aussi sur l’usage concret qui a été fait de ces vélos flambant neufs qui furent longtemps vus en train de se couvrir de poussière dans les garages de la police.

Boucar a été inculpé le 6 décembre dernier. Le 15, Eddy Merckx était reçu à l’Élysée et fait grand commandeur de la Légion d’honeur par Nicolas Sarkozy. C’est ce qui a retardé la mise en inculpation du plus grand cycliste du 20e siècle et plus grand sportif belge de tous les temps.

L’inculpation n’intervient pas dans les activités sportives. C’est l’homme d’affaires à la tête des Eddy Merckx Cycles que le parquet de Bruxelles met en cause. Dans ce volet du dossier Van Espen et pour cinq autres (dont l’achat systématique de 60 à 80 véhicules de police auprès du même concessionnaire Toyota), Philippe Boucar fut suspendu deux mois avant d’être réintégré à la condition de rester en retrait : le policier était pourtant sur le terrain le soir de l’attentat de la mosquée chiite d’Anderlecht.

Douloureux conseil de police en vue demain matin à la zone de police Midi : celui-ci doit décider de son budget 2012 et des achats d’équipements urgents alors que son comptable est inculpé ainsi que le responsable des marchés publics et l’ancien commissaire en chef.

Le parquet de Bruxelles a décidé de ne faire aucun commentaire. Ce matin, son porte-parole refusera les demandes d’interview. L’instruction du juge Van Espen est terminée. Le juge a communiqué son dossier. Le substitut David Goossens est en charge. À ce stade, les inculpés – au moins au nombre de 7 – sont tous présumés innocents.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner