Faits divers L’un d’eux était en possession d’un cran d’arrêt au moment des faits.

Un nouvel incident concernant de jeunes Bruxellois a pu être évité ce samedi après-midi à proximité du centre commercial Docks, situé près du canal, à Bruxelles.

Une cinquantaine de personnes se dirigeaient vers le centre commercial Docks pour en découdre vers 15 h 30. Des équipes de police se sont rendues sur place près de l’arrêt de tram où se déroulait l’attroupement. Les agents de police ont alors procédé à une série de contrôles d’identité qui ont duré environ une heure et demie. Aucune arrestation n’a eu lieu. Mais un procès-verbal a été dressé à l’encontre de l’un des participants pour port d’arme illégal. La police a ensuite dispersé l’attroupement.

Le pire a été évité grâce à la réaction rapide des forces de l’ordre. Les policiers étaient, en fait, au courant de cette potentielle émeute. Ils disposaient d’une information faisant référence à un regroupement devant le complexe commercial dans la journée de samedi, mais sans précision de l’heure, comme le confirme Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles.

Les responsables du centre commercial précisent qu’il n’y a pas eu de problèmes à l’intérieur de l’enceinte. "On remercie la police pour son bon travail. De notre côté, il n’y avait pas de souci. On a aussi une bonne collaboration avec les forces de l’ordre, comme pour tout lieu ouvert au public. On n’a pas plus de craintes après l’événement de samedi. On n’a pas fait de demande particulière à la commune et à la police", explique Helga Cosyns, porte-parole de Docks Bruxsel.

L’incident n’a, pour l’heure, pas de lien avec les dernières émeutes récentes observées à Bruxelles. Le contexte qui entoure ce rassemblement incite en tout cas la police à étudier la question plus en profondeur, comme le confirme la zone de police.