Faits divers

Les dossiers de deux émeutiers impliqués dans les incidents survenus à Ixelles le 25 novembre ont été réexaminés conjointement vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. 

Le jugement sera rendu le 20 avril. Le 25 novembre, Bruxelles avait connu un troisième épisode de violences en quelques jours, après les faits survenus à la Bourse et place de la Monnaie.

Ce jour-là, une manifestation contre l'esclavage en Libye avait dégénéré à Ixelles, dans les quartiers Louise et Matonge.

Un jugement devait initialement être rendu début mars concernant les prévenus, à l'encontre desquels 40 et 24 mois de prison avaient été respectivement requis.

Le tribunal avait finalement pris la décision de rouvrir les débats ce vendredi, en raison de nouvelles constitutions de partie civile.

Parmi celles-ci figurent la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, l'Etat belge et le commissaire Vandersmissen, qui avait été la cible d'un projectile.

Les deux jeunes hommes, D. et M., sont poursuivis entre autres pour rébellion, dégradations de mobilier urbain, de commerces et de véhicules de police, ainsi que pour des coups.

Ils ont reconnu la plupart des faits qui leur sont reprochés.

Jugement le 20 avril.