Faits divers Trois accidents aux abords des écoles en deux jours!

STOUMONT Dans notre édition de ce jeudi, nous vous racontions le terrible accident de circulation qui s'était produit route de l'Amblève, à Stoumont. En effet, un chauffard a renversé cinq adolescents, âgés entre 11 et 15 ans, alors qu'il circulait à 95 km/h. Diana, Flora, Laurence, Françoise et Bertrand ont été transférés au CHU de Liège et au Centre hospitalier Peltzer-La Tourelle de Verviers. Si trois des victimes étaient dans un état de santé satisfaisant, les deux autres souffrent d'un pneumothorax, de lésions abdominales et d'une fracture du bassin.

Au lendemain de leur hospitalisation, les médecins sont assez optimistes. «Leur état est assez stable et ne pose aucun souci. Il n'y a pas d'évolution négative, ce qui est une bonne chose pour la suite de leur convalescence.»

De son côté, Manuel Hénoumont, le conducteur, a été placé sous mandat d'arrêt. Le procureur du Roi de Verviers a expliqué qu'il était impensable de le laisser encore conduire alors qu'il était déjà sous le coup d'un retrait de permis.

Deux autres accidents

Quand la malchance vous poursuit, il n'y a pas grand-chose à faire. En effet, ce jeudi, deux nouveaux accidents se sont produits aux abords des écoles. Le premier s'est déroulé, à 7 h 45, devant l'école Saint-Raphaël d'Aywaille. Steve, 14 ans, de Louveigné, a été renversé par une voiture alors qu'il se trouvait sur un passage pour piétons. L'étudiant a été projeté à une dizaine de mètres. Une fois encore, la vitesse inadaptée en zone 30 km/h serait la cause principale.

Enfin, sur le temps de midi, Christopher Backler, 12 ans, de Magnée, a été percuté par une voiture alors qu'il traversait la rue Saint-Laurent. Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune garçon rejoignait le réfectoire de l'école Saint-Raphaël en courant. Une dame, qui roulait à pas d'homme, a été surprise par cette traversée rapide et n'a pu éviter le choc.

Les directeurs de ces deux établissements demandent des mesures de sécurité supplémentaires, comme un passage pour piétons plus visible, pour protéger les enfants.

© La Dernière Heure 2005