Faits divers C’est à Ostende que le nombre d’enfants perdus a été le plus important.

Cette année, l’été a été particulièrement chaud et ensoleillé, au plus grand bonheur de ceux qui sont venus rechercher un peu de fraîcheur à la Côte.

Avec une affluence record dans les stations balnéaires, les sauveteurs restent attentifs à la moindre situation nécessitant une intervention. Ils sont d’ailleurs mis à contribution sans arrêt, notamment à cause des enfants qui échappent à la vigilance de leurs parents.

En effet, selon l’Intercommunale des services de sauvetage de la côte de Flandre occidentale (IKWV), la Belgique a atteint un record avec plus de 1.100 enfants qui se sont perdus pendant le mois de juillet (le précédent record remonte à l’été 2006, avec 1.046 enfants perdus sur les plages). C’est à Ostende que le nombre de petites têtes blondes égarées est le plus important : 402 disparitions. Pour les quinze premiers jours de juillet, ce sont 226 enfants qui se sont perdus sur les plages ostendaises. En ce qui concerne les quinze derniers jours, la tendance est à la baisse avec seulement 176 cas.

La station de Blankenberge n’est pas épargnée. En effet, quelque 250 bambins se sont égarés durant le mois de juillet (153 pour la première moitié du mois et 97 pour la seconde).

La Panne et Le Coq-sur-Mer complètent le podium avec des statistiques quasi identiques : respectivement 107 enfants perdus pour La Panne et 110 pour Le Coq.