Faits divers La Belgique et l’Italie se lancent dans un projet pilote européen de prise en charge de détenus sur une durée de neuf mois.

L’acte terroriste perpétré le 29 mai à Liège par le détenu en congé pénitentiaire, Benjamin Herman, est encore dans toutes les mémoires. On le sait, c’est en prison que le condamné s’est radicalisé. Comme un certain nombre des auteurs des attentats de Paris et de Bruxelles. Depuis 2015, on entend partout qu’il faut un plan de lutte contre la radicalisation en prison.

(...)