Faits divers Onze ans après, la mère de Tamara Morris veut voir ce bois où un assassin qui court toujours a abandonné le cadavre de sa fille.

Dans la région, on ne l’a pas oublié. Il y a environ huit ans, le 11 mars 2009, une dame avec son chien trouvait dans le bois de Forkechamps quelques restes du squelette d’une femme dont la disparition était signalée depuis 2006. Tamara Morris avait 26 ans. En couple mais sans enfant, elle était comptable à Aarschot. Onze ans après, l’enquête est un échec. Son ou ses assassins courent toujours. Le mystère est entier. À moins que.

Le bois de Forkechamps, dont le tumulus est célèbre, se trouve sur Tinlot, à dix bonnes minutes de Huy. Tamara fait de la moto. Mais elle ne connaît pas la région et, habitant Aarschot, à une heure de route de là, n’avait aucun motif de s’y rendre.

Comptable dans une firme de produits bio, Tamara vit avec Frank depuis des années. Ce vendredi 17 mars 2006 est pour elle un jour de congé. Elle est au lit, à 8 h, quand Frank quitte l’appartement. Quand il constate la disparition, il voit qu’elle n’a pas refait le lit, qu’elle n’a pas déjeuné et qu’elle n’a rien emporté hormis son portefeuille et son Nokia. Tout cela prouve à ses yeux que Tamara est partie précipitamment.

[...]