Faits divers L’ASBL Corvia met en place, dès ce jeudi, à Evere un système permettant à des parents d’abandonner leur bébé anonymement.

“À l’intérieur du couffin, il y a une enveloppe contenant toutes les informations nécessaires au cas où elles veulent se rétracter. Il y a aussi un numéro vert et une pièce de puzzle. L’ASBL garde la deuxième moitié de la pièce. C’est pour que la maman puisse être identifiée si jamais elle nous contacte pour récupérer son bébé”, explique Mathilde Pelsers, membre de l’ASBL Corvia, à Evere.

© JC Guillaume

Cette infirmière, qui s’investit depuis des années en faveur des plus démunis et a déjà mis en place dans la capitale un frigo solidaire (2014) et une love room pour sans-abri (2015), a présenté en exclusivité à la DH sa dernière initiative : la deuxième boîte à bébés du pays. Un système qui permettra dès ce jeudi à des mamans d’abandonner leur bébé en conservant leur anonymat. Jusqu’ici une seule boîte à bébés avait été mise en place dans le pays : c’était à Anvers en 2000.

© JC Guillaume

>>> Grand reportage avec photos et vidéo ce jeudi dans votre DH et sur le site! <<<