Faits divers

Elbasan a fait opposition à sa peine d’un an de prison ferme prononcée par défaut

LIÈGE Elbasan a comparu pour faire opposition à un jugement qui l’a condamné à un an de prison ferme par défaut.

L’homme a été impliqué dans une expédition punitive commise par plusieurs hommes dont Gilbert Bodart dans le courant du mois de février 2007. La victime devait de l’argent à Elbasan, mais aussi à Gilbert Bodart.

Le jour des faits , l’ancien gardien de but et d’autres hommes se trouvaient dans le café tenu par la maman d’Elbasan. L’homme avait une ardoise d’environ 500 € dans l’établissement. “J’avais compris qu’il voulait rendre l’argent qu’il devait”, a déclaré Elbasan devant le tribunal.

Apparemment, cette restitution n’était pas dans les intentions de l’homme…

Ainsi, cinq hommes dont Gilbert Bodart et Elbasan se sont rendus au domicile du créancier. Ils étaient à bord de deux véhicules.

Au départ, la discussion n’était pas animée mais cela s’est très vite gâté. D’après Nadir, le cousin d’Elbasan, le fait que le créancier aurait amené un saucisson l’aurait mis hors de lui ! Une version que n’a pas confirmée le cousin lors de son opposition…

La victime a expliqué avoir été frappée avec une matraque. C’est alors que son épouse est descendue avec une arme, mais heureusement, l’arme n’était pas chargée…

Les agresseurs ont pris son camion comme monnaie d’échange. “Je n’étais pas au courant de cette histoire de camion”, a déclaré Elbasan. “J’avais beaucoup bu et je ne savais pas que les choses allaient tourner de cette manière.”

Le parquet ne s’est pas opposé à une peine de travail de 150 heures. La défense a plaidé l’acquittement car son client n’aurait pas eu conscience de participer à une expédition punitive. L’avocat a également plaidé la suspension du prononcé et la peine de travail.


© La Dernière Heure 2013