Faits divers

Une cinquantaine de victimes de l'explosion de gaz d'un immeuble de la rue Gaucheret à Schaerbeek en 2010 ne recevra aucune indemnité d'Axa, l'assureur de l'immeuble détruit. La banque-assurance estime avoir été trompée par le responsable de l'accident, décédé par ailleurs lors des faits. L'explosion avait fait trois morts et 17 blessés.

"La S.A. Axa Belgium ne couvrira pas les conséquences du sinistre et ce, pour cause d'omissions et déclarations inexactes intentionnelles des époux Sahin-Calli à la conclusion du contrat", a indiqué Axa par l'intermédiaire de ses avocats dans un courrier envoyé la semaine dernière.

Les victimes, elles, dénoncent la manoeuvre, estimant ne pas devoir payer la facture pour les manquements du couple propriétaire de l'appartement où l'explosion s'est déclenchée. "Nous refusons catégoriquement leur décision. C'est inacceptable! Axa aurait pu faire son enquête s'il y avait eu de la tromperie de nos anciens voisins lors de leur contrat. Cela n'a pourtant pas empêché Axa de percevoir les cotisations des voisins durant ces années", réagit Ibiyde, dont le mari a perdu la vie dans l'explosion.