Faits divers

Fehriye Erdal est toujours signalée à recherchée au niveau international

BRUXELLES Les enquêteurs belges affirment pour la première fois qu'ils tiennent sérieusement compte du fait que la militante turque d'extrême gauche turque du DHKP/C Fehhriye Erdal, âgée de 33 ans, ne vit plus, ont affirmé samedi les quotidiens Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Fehriye Erdal est toujours signalée à recherchée au niveau international. Sa photo figure toujours à ce titre sur le site d'Interpol, mais la Justice belge n'est plus activement à sa recherche depuis longtemps.

"Il vaut mieux conclure dans ce cas qu'elle est arrêtée et commence à parler. Dans ces milieux, on raisonne et on agi plus souvent comme cela", disent les enquêteur anti-terroristes.

"Erdal n'est qu'une petite crevette dans l'organisation, mais elle sait beaucoup de choses, trop. En outre, cela coûte cher de couvrir quelqu'un aussi longtemps", ont ajouté les deux quotidiens citant les enquêteurs sans les nommer.

Erdal est considérée en Turquie comme le cerveau des assassinats, notamment de Ozdemir Sabançi - patron de la société du même nom, de sa secrétaire, et du patron de Toyota en Turquie, Haluk Gorgün.

La Turquie a demandé régulièrement son extradition à la Belgique, mais depuis 5 ans, la Justice belge entendait d'abord la poursuivre pour association de malfaiteurs, port d'armes illégal, et appartenance à une organisation terroriste.

© La Dernière Heure 2011