Faits divers L’ONG SOS Villages d’Enfants propose de verser ce montant (ou une partie) à des enfants et mères qui sont dans le besoin.

Plus que six fois dormir avant de gâter maman, ce dimanche 13 mai. Une tradition séculaire et particulièrement bien implantée en Belgique. Mais au fond, recevoir un cadeau de leurs chères têtes blondes, est-ce vraiment ce qui compte le plus pour les mamans ?

Pas vraiment, à en croire une étude menée par Ivox pour l’ONG SOS Villages d’Enfants auprès de 1.003 mamans belges, que La DH a pu consulter en primeur. Enseignement principal ? "Plus d’une maman sur deux ne veut pas de cadeau pour la fête des Mères."

Attention, pas de quiproquo : on parle, ici, du cadeau acheté (type chocolats, fleurs, bijou ou parfum). C’est évident, les porte-bics peints mains et autres cadres en nouilles réalisés des mimines de nos enfants, sont, eux, d’une valeur inestimable que l’enquête ne questionne pas. "54 % des mères préfèrent en fait un moment passé en famille (une promenade, un pique-nique, un petit-déjeuner au lit…) plutôt qu’un cadeau matériel comme des fleurs ou des bijoux", observe SOS Villages d’Enfants.

Autre enseignement, le montant moyen dépensé par les Belges pour la fête des Mères est relativement important : 34,2 €.

L’ONG, qui pour rappel s’investit (dans 135 pays, dont la Belgique) pour les enfants qui grandissent sans soins parentaux ou issus de familles à risques, souhaite utiliser les résultats de cette étude pour lancer un appel dans le cadre de la fête des Mères. "Dans le monde, un enfant sur dix grandit sans l’amour et les soins d’une famille. Nous voulons offrir à ces enfants un foyer chaleureux afin qu’ils puissent grandir plus sereinement. Ce 13 mai, les personnes qui offriront à notre cause l’argent épargné sur des cadeaux de fête des Mères nous aideront à créer un environnement sain pour ces enfants, tandis qu’ils profiteront d’un moment chaleureux en famille", détaille ainsi Hilde Boeykens, directrice de SOS Villages d’Enfants.

"Ces dix dernières années, la conscience sociale a progressé, avec notamment cette idée de partager avec d’autres le bonheur familial. Offrir un repas de fêtes aux sans-abri lors des fêtes de Noël, indiquer le numéro de compte d’une organisation caritative à la place d’une liste de naissance… La fête des Mères est également une belle occasion de penser à d’autres enfants et à d’autres mamans qui ont moins de chance."

Pour renforcer cet appel, SOS Villages d’Enfants lance un webshop sur lequel vous pouvez acheter un moment avec maman, tout symbolique, à la place d’un cadeau matériel. Mais pas touche au collier de nouilles, bien évidemment.