Faits divers La chatte a dû subir plusieurs opérations à la suite de "probables" coups de pied.

L’histoire a agité une bonne partie des Binchois durant le week-end. Samedi midi, deux jeunes filles ont découvert en rue Roussette, une chatte rousse appartenant à une dame de 56 ans vivant dans le centre de Binche. "Elle n’était pas dans un bel état…", témoigne Aurélie Lecomte, la vétérinaire chez qui l’animal a été transporté.

Couverte de sang, Roussette a immédiatement reçu les soins de la vétérinaire. Et le verdict était sans appel : fracture de la mâchoire, palais défoncé et œil droit dans un très sale état. "Elle a d’ailleurs été aveugle pendant plusieurs jours", précise la vétérinaire.

Sans attendre, la vétérinaire a partagé une photo du chat blessé sur sa page Facebook afin de retrouver les propriétaires. Sa publication a connu un véritable buzz puisqu’elle a atteint plus de 1.000 partages. "Nous l’avons retrouvée grâce à cela et nous remercions d’ailleurs vraiment la vétérinaire", souligne Anthony, le fils de la propriétaire.

Les faits n’auraient rien d’accidentels si l’on en croit le constat établi par la spécialiste. "À première vue, je pensais que c’était un accident de la route comme on en voit souvent. Mais en discutant avec la fille de la propriétaire, j’ai compris que c’était probablement un coup volontaire", admet Aurélie Lecomte.

L’analyse des blessures va effectivement dans ce sens. "Un coup de pied du bas vers le haut pourrait donner ce type de lésions. Si ça avait été un accident de la route, les lésions auraient été encore plus sévères", poursuit la vétérinaire alors que pour la propriétaire du chat, cette hypothèse ne fait aucun doute. "Je pense vraiment que ce sont des coups donnés volontairement", affirme le fils. "Nous avons des soupçons sur un voisin mais n’avons aucune preuve…"

Pour payer les frais liés aux soins (plus de 500 euros), Anthony et sa maman ont lancé un appel aux dons (voir la page Facebook d’Anthony Kean). "Ma maman vit sur la mutuelle et nous ne roulons pas sur l’or. Il y a beaucoup d’interventions à effectuer, donc nous avons fait appel à la générosité des gens."

Quant à Roussette, elle a retrouvé la vue mais ne peut toujours pas s’alimenter normalement. Elle doit donc rester encore une dizaine de jours en observation chez la vétérinaire.