Faits divers Etonnants souvenirs du premier flic de l'époque

BRUXELLES C'est sidérant, la mémoire d'un flic! Pire que celle d'un éléphant. Pas n'importe quel flic, il est vrai, mais Frans Reyniers dirigeait à l'époque le GRB - fameux Groupe de répression du banditisme - à Bruxelles.

Nous l'appelons à l'improviste hier soir. Il allait passer à table! Au quart de tour, le policier se souvient jusqu'au modèle de la voiture des tueurs. `Mais ne me demandez plus si c'est par le commissariat général ou la police de Hoeilaert que nous avons appris ce qui s'était passé chez Dekaise.´`Pour Wavre, nous n'étions pas concernés. Mais les types avaient tiré sur deux gendarmes à Hoeilaert, qui est sur Bruxelles. Un de mes inspecteurs, Fredo G., s'est occupé de la VW Santana qu'on avait retrouvée brûlée en forêt de Soignes (premier détail curieux: ce policier chargé de ce devoir si essentiel a lui-même été arrêté pour hold-up par la suite!)

Je me souviens avoir assisté aux funérailles du policier Haulotte et même d'y avoir bu un verre avec Léon Finné´ - second détail curieux, avec le recul: hasard ou non, Léon Finné fut lui-même abattu par les... tueurs sur le parking du Delhaize d'Overijse, en septembre 1985. ´Au GRB, nous étions à mille lieues d'imaginer ce qu'allait devenir le Brabant wallon. Pour nous, le vol d'armes chez Dekaise, c'était du pur terrorisme. Daniel Dekaise avait la réputation d'avoir mis au point des armes spéciales et c'était ce que cherchaient les tueurs...

Puis l'expert Dery (décédé, Ndlr) a fait le lien entre toutes ces affaires. On a alors créé des task forces avec la gendarmerie. Ça a tout de suite très mal fonctionné. En bref, la PJ donnait tout aux gendarmes. Les gendarmes notaient et gardaient tout pour eux.

Les tueurs? On les connaît! J'ai donné leurs noms - 4 ex-gendarmes, NdlR - dans mon livre qui s'est vendu à 8.000 exemplaires. Pas un des quatre cités ne m'a fait un procès...´

© La Dernière Heure 2002