Faits divers

Les corbillards transportant les corps des deux policières victimes de Benjamin Herman à Liège sont arrivés peu après 09h30 mardi au centre funéraire de Robermont.

Des centaines de personnes sont venues assister à leurs funérailles. Les deux corbillards transportant Soraya Belkacemi et Lucile Garcia se sont arrêtés devant le centre funéraire de Robermont, face à une haie de policiers faisant le salut. Deux autres corbillards ont été nécessaires pour transporter les nombreuses gerbes de fleurs.

Des funérailles officielles sont organisées mardi pour les deux policières, lors desquelles la présence d'un représentant du Roi, des membres des gouvernements, des autorités locales et de nombreux policiers venus de toute la Belgique était annoncée. Les deux policières abattues par Benjamin Herman lors de sa course macabre recevront une distinction honorifique à titre posthume.


Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mercredi dernier l'attaque menée la veille à Liège par un assaillant qui a tué deux policières et un étudiant. Un dernier hommage a été rendu lundi à Cyril, le jeune homme de 22 ans abattu dans sa voiture le même jour que les deux policières.

Des politiques et des agents de tout le pays à Robermont

Des agents de police de tout le pays et plusieurs personnalités politiques étaient présents mardi à Robermont, où se tiennent les funérailles de Soraya Belkacemi et Lucile Garcia, deux policières abattues il y a une semaine à Liège par Benjamin Herman. Le représentant du roi Philippe est arrivé à 10h00. La cérémonie est célébrée par Mgr Jean-Pierre Delville.

Il régnait un lourd silence tandis que les cercueils étaient acheminés vers l'intérieur.

Sont notamment présents aux funérailles un représentant du Roi, le Premier ministre Charles Michel, les ministres de l'Intérieur et de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens, le ministre-président wallon Willy Borsus, Elio Di Rupo, la ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles Alda Greoli ou encore la présidente du Sénat Christine Defraigne.

Jan Jambon a remis aux deux policières la croix civique de première classe à titre posthume.