Faits divers

Geneviève Lhermitte, cette mère qui a égorgé ses cinq enfants en 2007 à Nivelles, comparaîtra devant le tribunal de l’application des peines (TAP) de Bruxelles mardi, a indiqué à l’agence Belga son avocat, Me Nicolas Cohen. 

Geneviève Lhermitte peut aujourd’hui prétendre à une libération conditionnelle et à des permissions de sortie. 

Dix ans après les faits, cette femme qui a été condamnée à la réclusion à perpétuité peut désormais prétendre à une libération conditionnelle, et à des permissions de sortie depuis plusieurs mois déjà.