Faits divers

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, ce matin, Hicham Diop à une peine de neuf ans de prison pour avoir attaqué des policiers au couteau, en octobre 2016, à Schaerbeek. 

Le tribunal la acquitté de la prévention de "terrorisme" et a estimé qu'il s'agissait là de coups et blessures volontaires et non pas d'une tentative d'assassinat. Le substitut du procureur fédéral, Bernard Michel, avait requis quinze ans de prison.

Le tribunal a précisé qu'il était "loin d'être exclu" que l'attaque ait eu un mobile terroriste mais que le doute devait profiter à Hicham Diop. Les juges ont considéré que ce quadragénaire avait "l'intention maladive de se venger d'un complot imaginaire dont il se croyait victime par la police", épousant ainsi la thèse des avocats de la défense, Me Aurelie-Anne De Vos et Sébastien Courtoy.

Concernant l'intention de tuer avec préméditation, le tribunal a estimé que Diop, une fois la victime à terre et son couteau cassé, aurait pu l'achever mais a repris un temps ses esprits. Au sujet du volet "terrorisme", les juges ont pointé le fait qu'il n'y avait pas de preuve de radicalisation islamiste dans le chef de Diop.

Le 5 octobre 2016, il avait chargé d'armes le coffre de sa voiture et attaqué une patrouille au hasard, blessant quatre policiers avant d'être immobilisé d'un coup de feu à la jambe.