Faits divers

Une prise d'otages au départ de Tubize permet ce vol record dans un complexeà Grand-Bigard!

BRUXELLES Durant tout le week-end, les parquets de Bruxelles et Nivelles ont observé le plus grand mutisme sur ce qui semble bien être le plus important hold-up réussi en Belgique depuis cinq ans, le casse record réussi le mois passé par des Italiens dans les milieux diamantaires d'Anvers mis à part.

Autre précision: depuis mercredi passé, Group 4 Securitas s'appelle désormais Group 4 Falck. Mais les gangsters, eux, ne s'arrêtent pas à ces détails...

Pour preuve. La nuit de vendredi à samedi, un employé du Group 4 a été pris en otage chez lui à Tubize. Les gangsters n'ignoraient visiblement ni ses fonctions ni ses responsabilités au sein de l'entreprise Group 4. Ils n'ignoraient pas non plus que l'intéressé avait de la famille dans la région de Mons. Nous n'en dirons pas plus. L'otage a été informé que ses parents étaient également retenus et que la seule façon pour lui de les revoir serait de coopérer au doigt et à l'oeil.

La maman blessée

Samedi matin, l'employé s'est rendu dans un complexe (discret) que le Group 4 possède à Grand-Bigard (près de Bruxelles). Il y a pris possession de »plusieurs sacs» et est rentré à Tubize. Par la suite, un appel l'informait que ses parents à Mons étaient libres. Les malfrats avaient tenu parole. Ils n'avaient pas été maltraités. Seule la maman serait néanmoins légèrement blessée.

Hier soir, le porte-parole du parquet de Nivelles confirme les informations. Le 1er substitut Goethals ne cite aucun montant, mais parle d'un «butin important» qui, selon nos sources, est de l'ordre de... 4,5 millions d'euros, 180 millions pour les nostalgiques de l'ancien franc. L'enquête se poursuit activement. Le scénario évoque furieusement celui monté le 12 février dernier à Liège contre deux employés de La Poste dont les familles à Sprimont et à Ferrières avaient également été retenues toute une nuit en otage...


LES PLUS BELLES PHOTOS DU GRAND PRIX

© La Dernière Heure 2003