Faits divers Arrêté, il s'est pendu avec les lacets de ses chaussures dans une cellule du palais de justice

MULHOUSE Un Français de 46 ans s'est accusé d'une trentaine de meurtres de vieilles dames commis en l'espace de 17 ans, dont certains en Suisse et en Allemagne, avant se pendre dans une cellule du palais de justice de Mulhouse (est de la France), a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Interpellé mercredi à Mulhouse dans le cadre d'une enquête pour vols, Yvan Keller s'est pendu vendredi après-midi à l'aide de ses lacets de chaussures dans les sous-sols du tribunal, a indiqué le procureur de la ville, Régis Delorme.

Yvan Keller, un ancien vannier, opérait semble-t-il toujours de la même manière: il s'introduisait sans effraction chez des dames âgées vivant seules, les étouffait dans leur lit avec un oreiller, et faisait ensuite main basse sur l'argent et les bijoux de ses victimes, selon la même source.

Les crimes dont il s'est accusé ont été commis à partir de 1989, après sa sortie de prison où il purgeait une peine pour vol à main armée, dans un rayon de 60 km autour de Mulhouse, dans la région dite des Trois Frontières, à cheval entre la France, l'Allemagne et la Suisse.

Keller a reconnu "cinq crimes à peu près précis", notamment dans la région de Mulhouse, sur la trentaine dont il s'est dit coupable au total, a indiqué le procureur.

Il venait d'être auditionné par un juge d'instruction et "son comportement n'a alors pas été celui d'une personne qui envisagerait de se suicider", a-t-il ajouté.
Selon une déclaration de son avocat au journal 'Libération', le tueur en série aurait conclu un "marché" avec les enquêteurs, pour qu'un emploi et un logement loin de Mulhouse soient trouvés à sa compagne en échange de ses aveux.

"Il s'est senti trahi et a dit au juge: +dans ces conditions je refuse de signer le PV (procès verbal)+", a déclaré au quotidien Me Pierre Peter. Yvan Keller a ensuite été conduit dans la cellule du tribunal où il s'est pendu. Le procureur a attribué le suicide à un "défaut de surveillance".