Faits divers Pour avoir posté sur les réseaux sociaux la photo d'un drapeau allemand dont la bande jaune avait été déchirée, un informaticien allemand de 50 ans a été condamné à 2500 euros d'amende par un tribunal de Berlin. Il lui est reproché le "dénigrement de l'Etat et de ses symboles."

L'homme entendait "envoyer un geste clair". La défense, qui plaidait la liberté d'expression, a interjeté appel de la décision. Selon elle, parce que la bande jaune du drapeau avait été arrachée, on ne pouvait prouver qu'il s'agissait bien d'un drapeau allemand.

Le tribunal a, au contraire, affirmé que la bannière affichée sur les réseaux était bel et bien l'étendard national, considéré comme un symbole de l'Etat de droit allemand et à ce titre, représentant de l'ordre moral et démocratique garanti par la constitution.

La juge berlinoise a estimé le prévenu voulait "exprimer son mépris de l'ordre étatique, symbolisé par le drapeau" et que la liberté d'expression ne s'appliquait pas dans ce cas précis.