Faits divers "Ce soir, Tétouan, ça passe ou ça casse" : pour les enquêteurs, c’était un message codé.

"J’ai expliqué au juge d’instruction que ce n’était pas un SMS codé. Mais qu’il se rapportait au match de foot. Il m’a ri au nez et a signé le billet d’écrou"

(...)