Faits divers Stéphane a porté un coup devant des enfants lors d’un tournoi de fête

Stéphane, 35 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Liège pour ravoir frappé son propre beau-frère. Des faits qu’il a commis devant des enfants lors d’un tournoi au Royal Stade Waremmien Football Club.

Le 29 mai 2015, les lieux étaient remplis notamment d’enfants qui venaient assister à un tournoi organisé pour fêter la fin de la saison sportive.

Stéphane, qui travaille au stade et était entraîneur, a porté un coup à son beau-frère. Ce dernier a eu le nez cassé et a subi une incapacité de travail de sept jours. Une médiation pénale a été proposée aux parties mais Stéphane n’y a donné aucune suite car il estimait que "cela ne servait à rien."

Le prévenu a reconnu avoir porté un coup à son beau-frère, mais a estimé qu’il avait agi en état de légitime défense. "J’étais en bas des escaliers", a déclaré le suspect. "Je l’ai vu arriver avec son fils, son frère et un ami pour me porter un coup. C’était dans la panique, j’ai pris peur. Je n’avais pas d’autre alternative."

La situation familiale est tendue depuis environ 2014. Selon Stéphane, le conflit aurait trouvé sa source dans le fait qu’une des parties a critiqué l’enfant de l’autre qui a des problèmes auditifs.

Selon l’avocat de la défense, la sœur de son client aurait tout fait pour lui créer des ennuis. Elle aurait ainsi tenté de faire perdre l’emploi de l’épouse de son frère ou aurait également essayé de mettre un terme à la médiation de dettes du couple.

Le contexte est donc tendu. Stéphane a des antécédents de coups.

Le parquet a requis 10 mois de prison avec sursis probatoire. La défense a déposé des attestations de personnes qui déclarent avoir vu le beau-frère faire un premier geste pour tenter de porter un coup avant d’être frappé à son tour. L’avocat a plaidé la légitime défense et la provocation.