Faits divers

Elle est torturée pendant une vingtaine d'heures

LIÈGE La cour d'assises de Liège entamera lundi le procès de Claude Collet, un Liégeois de 41 ans accusé de faits de tentative d'assassinat, de vol avec violences et de séquestration sur sa voisine.

L'accusé, un récidiviste déjà condamné par le passé à plus de 24 ans de prison, avait fait souffrir sa victime pendant 20 heures avant de prendre la fuite vers la France.

Les faits reprochés à l'accusé s'étaient déroulés le 28 avril 2005. Prétextant vouloir lui montrer des documents, il était parvenu à se faire inviter à l'intérieur de l'habitation. Dès son entrée, il s'était précipité sur la jeune femme pour lui porter une série de coups de poing puis de coups de couteau au visage. Il lui a ensuite recouvert la tête d'un drap avant de la ligoter aux pieds et aux mains. Il a détaché sa victime en fin de journée, parlant avec elle avant de la piquer à plusieurs reprises avec le couteau. La victime a été attachée une seconde fois, l'accusé nouant cette fois une corde serrée autour de son cou. Claude Collet a ensuite fait vivre un calvaire à sa victime. Sortant un couteau de sa poche, il a tailladé le corps et le visage de la jeune femme. L'accusé avait même tenté de la scalper. La scène avait duré une vingtaine d'heures. Claude Collet avait finalement pris la fuite vers la France au volant de la voiture de la victime. La victime, bien qu'ayant perdu beaucoup de sang, n'était pas morte. Au petit matin suivant, elle était parvenue à se libérer. Un oeil avait été sérieusement touché. La jeune femme pensait être devenue borgne.



© La Dernière Heure 2007