Faits divers Des peines allant jusqu’à cinq ans de prison pour un trafic de cannabis dans le quartier Versailles à Laeken.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, cette semaine, huit jeunes hommes âgés de 22 à 28 ans pour un trafic de cannabis ayant cours jusqu’au début de l’année 2017, dans le quartier Versailles, à Laeken. Trois d’entre eux, toujours détenus et considérés comme les dirigeants d’une organisation criminelle, devront chacun payer une somme de 22.700 euros, qui correspond au profit estimé, basé sur la vente de 10 pacsons de cannabis à 10 euros l’unité par jour, pendant 227 jours.

Cinq des condamnés écopent de peines de prison ferme pour partie, allant de quarante mois à cinq ans. L’un d’entre eux, en fuite, a vu le tribunal prononcer une arrestation immédiate à son encontre. Les autres condamnés, considérés comme des petits vendeurs, bénéficient de peines de travail.

Il ressort aussi du dossier que la bande employait de tout jeunes garçons de 15 à 17 ans pour vendre la marchandise dans la rue. L’enquête a déterminé que le réseau approvisionnait environ 300 clients dans le quartier Versailles et au parc Craetbos, à Laeken.

L’enquête débute par des "sources policières" informant de l’existence du trafic, à l’été 2016. Des écoutes téléphoniques sont mises en place et prouvent l’existence de la vente de stupéfiants. Elles démontrent aussi que la bande s’est scindée en deux à la suite d’une dispute. 56 acheteurs et consommateurs ont été interrogés lors de l’enquête.

Lors des perquisitions menées en décembre 2016 et février 2017, un fusil 22 Long Rifle et une grenade ont été découverts, ainsi que quelques centaines de grammes de marijuana. Mais rien ne prouve qu’elles ont été utilisées lors des deals de rue.