Faits divers

Le détenu s'est promené dans la prison et s'est fait ouvrir toutes les portes… sauf la dernière.

On se croirait presque dans une scène digne de la série Prison Break. C'est pourtant chez nous que cela s'est produit. A la prison d'Andenne. Selon nos infos, c'est là qu'un détenu pour le moins audacieux et non moins dangereux, a bien failli disparaître dans la nature après une incroyable tentative d'évasion.

Placé sous régime de mesures de sécurité particulières, le détenu, réputé donc à risque, devait être transféré vers l'annexe de la prison de Saint-Gilles. Son régime particulier oblige, le détenu devait être accompagné dans chacun de ses déplacements lors de ce transfert. Alors qu'il était attendu par le véhicule prévu à cet effet, le détenu devait être accompagné par un agent qui l'a laissé seul à la sortie de l'ascenseur, pour une raison que l'on ignore encore.

Résultat : le prisonnier ne s'est pas dirigé vers le véhicule de transfert mais a préféré se promener dans l'établissement pénitentiaire où il a atterri dans le fumoir des agents ! C'est là, qu'il en a profité pour se changer, emprutant la tenue civile d'un des gardiens. Ne restait plus alors pour le détenu qu'à jouer le membre du personnel en vadrouille. Il est ainsi parvenu à se faire ouvrir plusieurs grilles par les autres agents. Selon nos infos, une seule porte restait à franchir et le détenu était dehors. Tout cela au nez et à la barbe d'une partie du personnel de la prison d'Andenne...

Malgré l'installation d'un nouveau matériel dernier cri de contrôle par caméras et la présence de plusieurs agents, personne ne s'est douté du manège du détenu.

La scène a eu lieu le 19 novembre dernier. Et à ce jour, aucun sanction n'aurait été prise à l'encontre des agents présents ce jour-là.

Contactée par nos soins, la porte-parole de la direction des établissements pénitentiaires confirme notre info. "Nous avons été informés de l'incident et une enquête interne est ouverte sur les circonstances exactes des faits".