Irlande : 800 cadavres de bébés découverts dans la fosse septique d'un ancien couvent

AFP Publié le - Mis à jour le

Faits divers

Environ 800 cadavres de bébés "illégitimes" ont été découverts dans la fosse septique d'un ancien couvent irlandais à Tuam (ouest), plus de 50 ans après la fermeture de l'établissement dirigé par les soeurs du Bon Secours de 1925 à 1961. A l'époque, des jeunes filles tombées enceintes hors mariage venaient y accoucher, laissant leurs bébés entre les mains des nonnes, rapporte The Washington Post mardi. Dans l'Irlande ultra catholique de l'époque, lorsqu'une jeune fille tombait enceinte en dehors des liens sacrés du mariage, elle était envoyée dans un couvent pour donner naissance à son enfant dans la plus grande discrétion, avant de le confier aux soeurs.

Des documents historiques ont cependant démontré que les bébés étaient gravement négligés: ils étaient à peine nourris et ne recevaient que les soins médicaux les plus élémentaires. Ceux qui contractaient la rougeole, la tuberculose ou la pneumonie étaient abandonnés à leur propre sort. Seuls ceux qui restaient en bonne santé avaient une chance d'être adoptés ou vendus à des couples riches sans enfant.

Les femmes qui ont accouché dans l'établissement de Tuam - appelé The Home - ont l'intention de déclarer la disparition de leur enfant afin qu'une enquête soit ouverte, indique le journal britannique The Daily Mail.

L'Eglise catholique irlandaise a annoncé qu'elle ferait construire un monument commémoratif portant le nom des 800 enfants sur le site de l'ancien couvent, a précisé The Independant.

Publicité clickBoxBanner